Verset(s) de la Bible Za 3

Les Ch. 1 à 8 du livre de Zacharie ont été écrits dans le contexte du retour d'exil, à Jérusalem. Sept visions se succèdent. Dans ce chapitre 3, il est question  d'une quatrième vision, qui semble être un doublet de la vision qui suit (Za 4).
 
Comment comprendre ce doublet et quel est le message de l'auteur à travers cet ajout ?  

La vision

(3,1)  Il me fit voir Josué, le grand prêtre, qui se tenait devant l'ange de Yahvé, tandis que le Satan était debout à sa droite pour l'accuser. 
(3,2)  L'ange de Yahvé dit au Satan : Que Yahvé te réprime, Satan ! Que Yahvé te réprime, lui qui a fait choix de Jérusalem. Celui-ci n'est-il pas un tison tiré du feu ?
(3,3)  Or Josué était vêtu d'habits sales lorsqu'il se tenait devant l'ange.
(3,4)  Prenant la parole, celui-ci parla en ces termes à ceux qui se tenaient devant lui : Enlevez-lui ses habits sales et revêtez-le d'habits somptueux ; et lui dit : Vois, j'ai enlevé de dessus toi ton iniquité.
(3,5)  Mettez sur sa tête une tiare propre. On mit sur sa tête une tiare propre et on le revêtit d'habits propres. L'ange de Yahvé se tenait debout...
Bible de Jérusalem (Ed. 1975)

Pour voir le texte biblique complet de Za 3
Ce tableau permet de situer la genèse d'un texte biblique (Mémoire, Écriture, Relecture) dans un contexte
de religions environnantes, seuil par seuil, dans des expressions de foi situées.
Religions environnantesSeuilExpressions de la FoiGenèse du texte
 
  La religion mésopotamienne 1 Les dieux du ciel - Aux origines    
  La religion égyptienne Patriarches - Le semi-nomadisme    
  La religion d'Ugarit Assimilation/rejet - Immigration    
 Début de l'écriture biblique
    - VIIIe siècle Le Baal syro-phénicien 2 Luttes contre Baal - Royaumes unifiés    
    - VIIe siècle Le Marduk assyrien Trahison du frère - Chute de Samarie    
L'Alliance - Le Temple de Josias    
    - VIe siècle Le Marduk babylonien Hénothéisme - L'Exil    
    - Ve siècle
- IVe siècle
Mazdéïsme perse Monothéismes d'Alliance    
Prêtres et Légistes - Second Temple ECRITURE 1  
Courant apocalyptique ECRITURE 2  
    - IIIe siècle L'Hellénisme égyptien Hellénisation - Alexandre    
    - IIe siècle L'Hellénisme syrien Persécutions - Antiochus IV    
    L'Hellénisme syrien Séparation des Asmonéens - Esséniens    
    - Ier siècle Rome La foi dans un Judaïsme éclaté    
 
    de 0 à 33 Judaïsme officiel et apocalyptique sous domination romaine 3 Jésus, irruption d'un nouveau monde    
Jésus et le Temple    
Jésus et la Torah    
Jésus et la Pâque    
 Premiers écrits du Nouveau Testament
    de 33 à 70 Judaïsme officiel 4 A Jérusalem    
Missions Judéo-chrétiennes    
En Samarie    
En Syrie    
A Rome    
A Ephèse    
 La tradition patristique
    + 135 Judéo-christianisme   Les Pères apostoliques    
Les Pères d'Orient    
Les Pères d'Occident    
Les Pères du désert    
Des Victorins aux Scholastiques    
 
Comprend les sept autres visions (cf. Structure Za 1 à 8).
Le chapitre 3 que nous étudions ici est un ajout dans le septénaire des visions originales qui célébrait la commune direction du prêtre et du prince dans la restauration du Temple au retour de l'Exil.

Grand prêtre Josué et l'annonce d'un Germe.

(3,1)  Il me fit voir Josué, le grand prêtre, qui se tenait devant l'ange de Yahvé, tandis que le Satan était debout à sa droite pour l'accuser. 
(3,2)  L'ange de Yahvé dit au Satan : Que Yahvé te réprime, Satan ! Que Yahvé te réprime, lui qui a fait choix de Jérusalem. Celui-ci n'est-il pas un tison tiré du feu ?
(3,3)  Or Josué était vêtu d'habits sales lorsqu'il se tenait devant l'ange.
(3,4)  Prenant la parole, celui-ci parla en ces termes à ceux qui se tenaient devant lui : Enlevez-lui ses habits sales et revêtez-le d'habits somptueux ; et lui dit : Vois, j'ai enlevé de dessus toi ton iniquité.
(3,5)  Mettez sur sa tête une tiare propre. On mit sur sa tête une tiare propre et on le revêtit d'habits propres. L'ange de Yahvé se tenait debout.
(3,6)  Puis l'ange de Yahvé fit cette déclaration à Josué :
(3,7)  Ainsi parle Yahvé Sabaot. Si tu marches dans mes voies et gardes mes observances, tu gouverneras ma maison, tu garderas mes parvis et je te donnerai accès parmi ceux qui se tiennent ici.
(3,8)  Écoute donc, Josué, grand prêtre, toi et tes compagnons qui siègent devant toi - car ils sont des hommes de présage - : Voici que je vais introduire mon serviteur Germe,
(3,9)  Car voici la pierre que je place devant Josué ; sur cette unique pierre, il y a sept yeux ; voici que je vais graver moi-même son inscription, oracle de Yahvé Sabaot." Et j'écarterai l'iniquité de ce pays, en un seul jour.
(3,10)  Ce jour-là - oracle de Yahvé Sabaot - vous vous inviterez l'un l'autre sous la vigne et sous le figuier.
Quand on regarde la (structure de Za 1-8), il est évident que la vision 4bis (Za 3,1-10) a été insérée dans la structure générale pour en occuper le centre en lieu et place de la vision 4 (Za 4) qui laissait place dans le Temple à deux oliviers : Josué le grand prêtre et Zorobabel auquel trois oracles étaient consacrés (Za 4,6-10).

Naissance de la théocratie et élimination de Zorobabel

(3,1)  Puis YHWH me fit voir Josué, le grand prêtre, qui se tenait devant l'ange de Yahvé, tandis que le Satan était debout à sa droite pour l'accuser. L'ange et Satan nous plongent d'emblée dans l'univers de l'apocalyptique.

(3,2)  L'ange de Yahvé dit au Satan : "Que Yahvé te réprime, Satan ! Que Yahvé te réprime, lui qui a fait choix de Jérusalem. Celui-ci n'est-il pas un tison tiré du feu ?" On remarque d'emblée que Dieu a pris de la hauteur. Il parle au prophète par des intermédiaires : l'ange introduit les trois premières visions. On est bien après la crise des monothéismes. Dans le monothéisme Perse, la lumière, spirituelle, se révèle derrière celle des astres. Dans l'apocalyptique juive, la lumière est, elle aussi, cachée. Elle n'est que la première des créatures, seconde par rapport à l'Amour d'Alliance qui préside à la création. Si le ciel parle dans le judaïsme apocalyptique, ce sera par des anges si c'est pour le bonheur, par le Satan perse, si c'est pour le malheur. Les trois premières visions de cet ensemble de chapitres avaient les anges pour auteur. Mais avec la quatrième vision, un intermédiaire, jusque-là absent, fait son apparition. Le Satan est introduit dans le cadre de relecture qui, en introduisant un ajout avant la strophe centrale, vient casser la structure initiale (comme dans l'introduction en prose qui vient encadrer le récit en vers du livre de Job) (Jb 1,6s voir (Jb 1)). C'est évidemment un indice que pour l'auteur, cette révision de la structure n'est pas pour un bien. Elle est un malheur dans l'esprit de celui qui relit le texte initial (dans lequel il y avait place pour Zorobabel et pour Josué), et c'est l'ange qui en révèle la portée néfaste. Elle est cependant tolérée par le ciel. L'ange menace le Satan à qui il rappelle la sollicitude de YHWH pour Jérusalem. C'est pour le bien de celle-ci qu'il va purifier le prêtre rapatrié d'Exil.

(3,3) Or Josué était vêtu d'habits sales lorsqu'il se tenait devant l'ange.
(3,4) Prenant la parole, celui-ci parla en ces termes à ceux qui se tenaient devant lui : "Enlevez-lui ses habits sales et revêtez-le d'habits somptueux ; et lui dit : "Vois, j'ai enlevé de dessus toi ton iniquité."
(3,5) Mettez sur sa tête une tiare propre. On mit sur sa tête une tiare propre et on le revêtit d'habits propres. L'ange de Yahvé se tenait debout.  Le prêtre Josué est ainsi mis à la tête du Temple et du peuple par l'ange du ciel ou par le ciel.

(3,6)  Puis l'ange de Yahvé fit cette déclaration à Josué :
(3,7)  "Ainsi parle Yahvé Sabaot. Si tu marches dans mes voies et gardes mes observances, tu gouverneras ma maison, tu garderas mes parvis et je te donnerai accès parmi ceux qui se tiennent ici.
(3,8) Ecoute donc, Josué, grand prêtre, toi et tes compagnons qui siègent devant toi - car ils sont des hommes de présage. Bien qu'installé dans son poste par le ciel, le Grand Prêtre Josué doit non seulement se soumettre à la Torah, mais aussi aux injonctions du ciel qui lui viendront par les hommes de présage. Et voici en quels terme : Voici que je vais introduire mon serviteur "Germe", Le "germe" annoncé comme "serviteur" renvoie à (Is 11,1s) c'est-à-dire, sans ambiguïté à cet endroit du livre d'Isaïe, à la figure davidique et royale. On la retrouve en (Jr 23,5) et (Jr 33,15). La dynastie étant supprimée sur terre, le "serviteur germe" devient la figure davidique d'un messianisme céleste.  Or c'est précisément ce "serviteur germe" (qu'Aggée (Ag 2,23) saluait en la personne de son collaborateur Zorobabel), que Josué ou les prêtres ont éliminé (d'où, peut-être la mention des habits sales). Le ciel concède, semble-t-il, à Satan cette épreuve d'une théocratie sans messianisme. Mais le Messie est attendu. On est là encore en pleine apocalyptique et cette scène de couronnement de Josué est en fait une scène de mise en garde faite au prêtre même si le ciel concède cette mise à l'écart provisoire de Zorobabel.

(3,9) Car voici la pierre que je place devant Josué. La pierre au chapitre suivant (Za 4,7-9) désigne le sommet de la construction du Temple de Zorobabel que ses mains fonderont et que ses mains achèveront. Elle sera toujours devant Josué comme pierre unique, à la fois de fondation et de sommet. Sur cette unique pierre, il y a sept yeux ; voici que je vais graver moi-même son inscription, oracle de Yahvé Sabaot." Et j'écarterai l'iniquité de ce pays, en un seul jour. C'est l'annonce de la réunion du prêtre du Temple et du Messie davidique, laquelle dépend uniquement du plan de Dieu. Ce sera un jour de fête sans précédent.

(3,10) Ce jour-là - oracle de Yahvé Sabaot - vous vous inviterez l'un l'autre sous la vigne et sous le figuier. La théocratie concédée momentanément après le départ de Zorobabel fait perdre l'espoir d'un Messie davidique immédiat mais il faudra, lui aussi, l'attendre du ciel quand le Satan aura fini de jouer son rôle. En attendant, le prêtre (Temple) avec la Torah qu'il doit promouvoir, permettront d'attendre qu'à nouveau le Messie davidique vienne jouer son rôle auprès du prêtre. On retrouvera cette attente dans le rouleau du Temple à Qumran.  
On retrouvera la même note dans le (Za 6,8-14) où, sous couvert de couronnement de Josué introduit après coup dans la strophe originellement consacrée à Zorobabel, le prêtre et le roi "germe" gouverneront à nouveau ensemble (Za 6,13).

Il semble clair que ces ajouts au poème initial qui comportait les deux pouvoirs (Za 4) sont une annonce d'un retour des deux pouvoirs aux temps messianiques puisque le ciel a concédé au Satan la primauté du prêtre purifié de ses habits sales, pour l'instant et en attendant l'apocalypse d'un nouveau David, actuellement dans la pensée divine.
Guerric d'Igny, 1er sermon pour la fête des apôtres Pierre et Paul. 
  
Ici, les deux oints ne sont plus le prêtre et le roi, ni même Moïse et Elie, mais Pierre et Paul, les deux Envoyés - Apôtres - de Jésus. 

(commentaire pour Za 3 et Za 4,1-14)

Guerric d'Igny : Les deux oints de YHWH

Ce sont les deux fils de l'huile de Splendeur qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre. Que d'autres interprètent cela comme ils le veulent ou le peuvent, chacun selon son sentiment ; qu'ils y voient soit Enoch, soit Elie, qui vivent cachés près de Dieu ; soit Moïse et Elie, que l'on vit avec lui sur la montagne... Je pense cependant qu'il ne serait pas déraisonnable d'entendre ce texte de Pierre et de Paul... Ce sont deux oliviers parce qu'ils sont fils de l'huile de Splendeur ; ils sont près du candélabre, parce qu'ils se tiennent devant le Seigneur. En effet, parce qu'ils ont été régénérés par l'huile du Saint Esprit et parce qu'aujourd'hui ils fleurissent et fructifient "comme un olivier aux fruits abondants dans la maison du Seigneur" et communiquent même à l'olivier sauvage de la gentilité greffé sur eux, la sève d'or provient leur douce saveur (...) 

Cette vision a été ajoutée à la quatrième vision initiale présentant les deux oints du Seigneur, à savoir le roi Zorobabel (de la lignée de David) et le grand prêtre Josué.

Une lecture attentive, remise dans le contexte du retour d'exil, révèle que le roi ou gouverneur Zorobabel a été éliminé au profit du grand prêtre Josué. 

En bref, la 4ème vision de Zacharie

Le grand-prêtre Josué prend toute la place, assume tout le pouvoir (théocratie). 
Cet ajout manifeste l'attente que Dieu répare cette injustice que représente le meurtre de Zorobabel et l'élimination du pouvoir royal au profit du pouvoir sacerdotal. 
Un jour, Dieu enverrait son oint - messie- davidique, un messie digne de gouverner, selon son cœur. 

Au sein de l'immense déception du retour d'exil, naît un courant théologique et spirituel qui attend une intervention et une révélation célestes ; Dieu seul en effet pourra combler l'abîme qui semble se creuser entre Lui et son peuple. 

Certains juifs reconnaîtront en Jésus ce messie céleste.

Les publications de référence :

les_seuils_de_la_foi

Editions Parole et Silence et Université Catholique de Lille

En savoir plus
Le blasphème de JésusLe blasphème de Jésus
Les fondements bibliquesLes fondements bibliques
Entrer dans la foi avec la BibleEntrer dans la foi avec la Bible
Autre publication du père Jacques Bernard
Ressources théologiques et philosophiquesRessources théologiques et philosophiques